Cartridgeworld

Un dîner préparé par une imprimante espagnole ?

Foodini c’est votre futur nouveau compagnon ! Cette imprimante 3D est capable de réaliser vos plats préférés.

C’est la start-up espagnole Natural Machines, située à Barcelone qui est à l’initiative de ce projet censé voir le jour au cours de l’année 2014.

Depuis quelques temps, l’impression 3D révolutionne le marché alimentaire mais, les quelques rares imprimantes 3D qui proposent déjà ce type de service utilisent en général un seul aliment et les différentes démonstrations n’ont jamais été vraiment concluantes. Cette fois-ci c’est différent, Natural Machines s’attaque aux pizzas et autres plats salés.
Et c’est à vous de choisir, vous pouvez utiliser vos propres aliments ou vous procurer les capsules conçues exprès pour cette utilisation.

Un robot à la maison

Vous êtes lassés de commander la même pizza et seriez heureux d’être à l’origine de cette belle pizza encore fumante. Mais malheureusement, vous avez tendance à être démotivés par le temps de préparation, alors vous succombez, vous décrochez votre téléphone pour commander, ou vous sortez une pizza du congélateur.
Foodini vous évite cette frustration de fin de repas et vous donne la solution.
Facile, pratique, novateur cet objet tendance est tout désigné gadget ultime du geek. On peut même aller jusqu’à programmer l’heure pour arriver chez soi et se mettre les pieds sous la table.

Placez les ingrédients et choisissez les modèles qui vous plaisent sur l’écran tactile, Foodini imprime ainsi couche par couche, la base de la pizza ou cookie, pain etc. et c’est ensuite à vous de compléter votre plat en y ajoutant manuellement la garniture de votre choix.

© Natural Machines

© Natural Machines

La seconde étape est de faire cuire son plat au four. La société encore en cours d’amélioration, travaille sur un système de cuisson mais pour l’instant, le rôle phare de Foodini est d’imprimer et/ou de réchauffer, mais pas de cuire.

Le coût de préparation pourrait ainsi être moindre. Natural Machines vise d’ailleurs les familles et restaurants. L’idée serait, comme Nespresso par exemple, de vendre des capsules culinaires en magasin.

De plus, cette association entre technologie et aliments naturels pourrait devenir une réelle concurrence à la nourriture préparée qui regorge de conservateurs.

Petit hic, le prix devrait approcher les 1 000 €. Un réel investissement.

Vidéo de démonstration

Suivez les évolutions sur Twitter et Facebook

Tags : , ,

1 Commentaire

  1. Edouard Répondre

    Assez intéressant, bon après en vitesse réelle ça fait lent! Est-ce qu’on peut vraiment encore parler d’imprimante?

Répondre à Edouard Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut