Cartridgeworld

Google Glass, pour imprimer en un clin d’oeil

Depuis leur présentation par la firme Google en mai 2012, les Google Glass font beaucoup parler d’elles. Une poignée de geeks fortunés ont pu les tester en avant-première et explorer ainsi toutes leurs potentialités. Entre autres, commander aux lunettes de photographier ou de filmer n’importe quelle scène, en toute discrétion… Les utilisateurs d’imprimantes 3D se sont engouffrés dans la brèche : capturer les images de précieuses pièces à répliquer est désormais un jeu d’enfant.

Google Glass, les lunettes à réalité augmentée

Comment fonctionnent les Google Glass ? En premier lieu, ce ne sont pas des lunettes comme les autres. Elles n’ont qu’un seul petit verre, situé au-dessus de l’oeil droit, qui sert d’écran où les informations vont se projeter, en se juxtaposant à la vision réelle. D’où le terme de réalité augmentée. Les branches de la monture sont équipées d’un trackpad qu’on actionne pour faire défiler les informations. Toujours côté droit, un appareil photo/caméra fonctionne par reconnaissance vocale. La phrase magique est : « OK Glass, take a photo ! », en attendant la version française…

 

Un appareil photo-caméra, une monture, et un petit écran forment les Google Glass

Les Google Glass : une monture, un appareil photo-caméra et un petit écran

Google a depuis juin 2013 intégré un navigateur web aux lunettes. A noter que celles-ci doivent être reliées à un smartphone connecté à Internet afin de fonctionner, les Google Glass ne possédant qu’une antenne Wifi et une connexion Bluetooth. On peut ainsi consulter son agenda, envoyer des SMS/MMS, des e-mails, partager des photos ou des vidéos avec ses amis. L’une des fonctions les plus intéressantes est sans doute le GPS. Une demande et votre itinéraire apparaît sur l’écran. Idem à l’aéroport : êtes-vous à l’heure? A quelle heure décolle votre avion ? Plus besoin de s’en soucier, avec la fonction Google Now, les informations s’affichent. Un traducteur instantané, ainsi qu’une source de documentation encyclopédique, seront également bien utiles au touriste.

Perdu? Le bon itinéraire s'affiche sur l'écran des Google Glass

Perdu ? Le bon itinéraire s’affiche sur l’écran des Google Glass

Les Google Glass, témoins discrets de notre vie

Au regard de cette vidéo publiée par Google en mai 2012, les Google Glass sont nos meilleurs compagnons de tous les jours :

Les passionnés qui ont testé les lunettes en avant-première (en payant au préalable 15000 dollars, avec la promesse d’en faire publicité sur Google+ et Twitter) ont démontré que les Google Glass allaient changer nos vies. Filmer une conversation privée, la publier, témoigner d’un événement sans en avoir l’air… Les journalistes de tout crin, mais aussi les individus, vont encore déplacer les limites entre vie publique et vie privée. Les casinos de Las Vegas ont d’ailleurs interdit l’utilisation des Glass dans leurs établissements : tricheries des clients ou des tenanciers…  Selon la devise, « What’s in Vegas stays in Vegas ! »

Des Google Glass pour l’impression 3D

Une statuette de Marc Aurèle du Musée de Baltimore reproduite à l'identique grâce à des Glass

Une tête de Marc Aurèle au Musée de Baltimore, photographiée avec des Glass, puis reproduite en 3D

Les musées ont également des raisons de se méfier… L’ingénieur Todd Blatt, spécialisé en impression 3D, en a fait l’expérience en se rendant au musée d’art Walters de Baltimore. Il s’est baladé autour des sculptures de l’exposition, et a pris des photos à partir des lunettes. Puis en utilisant le logiciel Autodesk 123D Catch qui réalise de la 3D à partir d’une collection de photos 2D, il a recomposé la tête du sénateur Marc Aurèle. Il lui a ensuite suffi de nettoyer le modèle avec le logiciel MeshMixer, et de lancer l’impression à l’aide de son Replicator Makerbot.

Alors, en attendant la commercialisation des lunettes qui devrait commencer en 2014 à un prix fixé entre 600 et 3000 dollars, on peut désormais rêver aux oeuvres d’art bon marché, en plastique ou en céramique, qui peupleront nos salons…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut